• Cyriane

Les whiskys Michel Couvreur

Mis à jour : 23 avr. 2019

Bourgogne ; Quelque part.



La maison Couvreur est un chai, que seuls ceux qui savent déjà où il se trouve peuvent trouver. 

Bien qu'il ne cache pas d'or aztèque, un trésor d'histoire fait au prix d'une grande audace, d'une pointe de folie et de chance, y est entreposé.

Connu et reconnu hors de nos frontières, c'est avec beaucoup (vraiment beaucoup) de fierté que j'ai poussé la porte. 


Jean-Arnaud Frantzen, le maître de chai des Couvreur m'a fait voyager, aller de surprises en surprises et traverser le temps.


Le nom présent sur toutes les bouteilles est celui du fondateur, Michel Couvreur, dont le destin est digne d'une série à 10 saisons !

Entre génie et folie, la limite peut être parfois mince. 

Avant de se lancer dans la création de whiskys, que TOUT LE MONDE s'arrache, il fut tour à tour : garçon de ferme, dessinateur d'affiches, traducteur de grec… J’en passe et des meilleures ! 

Après plusieurs péripéties, et un peu par hasard, il découvre certaines distilleries en Angleterre et se décide à aller encore plus loin : il veut créer son propre style de whisky grâce à un élevage en fût unique.

Il choisit principalement des fûts, parfois centenaires, ayant contenu des produits comme le Porto ou le Xérès.


« Le Temps », sans partir dans une réflexion philosophique, est l’une des choses que même les plus riches ne peuvent s’offrir. Et si l’on faisait vieillir 10, 20, 40, 50 ans un whisky ? Il y aurait un peu de Temps, d’histoire et d’émotion dans une bouteille !

Entre ses whiskys qu'il fait venir d'Écosse et ses fûts du Portugal, choisir un lieu à mi-distance comme la Bourgogne s'est présenté comme une évidence.



Une partie de ces caves a été creusée dans un sol très humide, offrant un dédale souterrain immense. Un terrain de jeu accueillant tous les fûts de la maison, qui y restent plusieurs dizaines d'années.

D’ailleurs, j'ai eu le malheur de vouloir toucher aux murs (on touche avec les yeux on a dit !) et j'ai donc eu le plaisir de toucher à un magma gluant et compact. L'humidité est telle que les sédiments dans la cave s’agglomèrent pour donner vie à cette matière, tout à fait unique.

À l’intérieur, un magnifique porche de métro, faisant office de porte du « paradis », y est installé. Pourquoi ? Et bien, pourquoi pas...

Véritable artiste dans son domaine, l'aspect « financier » lui semblait être une numérisation inutile. Pas de chiffre dans son domaine, donc pas plus sur ses bouteilles. Voilà pourquoi vous ne trouverez jamais de millésime sur ces whiskys.


La disparition de Michel Couvreur n’aura pas eu raison de son héritage.

Son gendre et Jean-Arnaud sont là pour le préserver, notamment avec trois points essentiels :

- La sélection du fût à sa source, directement au Portugal, alors qu'il est toujours rempli de son produit d'origine ;

- Les bonnes manières : tout est travaillé par gravité, sans pompe, et la filtration est exclue ;

- Pas de coupage à l'eau (en tout cas, le moins possible) : ajouter de l'eau permet de réduire le degré d'alcool, mais par conséquence réduit aussi la perception des arômes.



À la dégustation, c'est simple, j'ai tout adoré ! Au moins pas de jaloux ! Chacune des bouteilles a une histoire propre, donc à vous de décider laquelle vous plait le plus.

Pour ma part, la plus belle est celle du whisky « Mrs Couvreur' Choice ».

Toujours en vie, sa veuve l'aura accompagné dans toutes ses péripéties et a donc bien le droit de se faire plaisir avec un bon whisky ! C'est celui qu'elle préfère et qu'elle déguste assez régulièrement. À boire devant un bon feu de cheminée, tout simplement.


Alors n'hésitez pas à pencher vos museaux dans ces merveilleux flacons et à lever vos verres à la santé des successeurs !


La dégustation :


Michel Couvreur - Single Malt - Intravagnan'za 50° 👍

Élevage en fût d'Olorosso & Moscatel

Malgré ses 50°, le nez n'agresse pas du tout. Au contraire, sa douceur et ses arômes de pomme cuite, de pain toasté et de céréale fraîche nous donnent envie d'en savoir plus.

La sensation en bouche est chaleureuse et puissante, bien que l'on retrouve un peu de souplesse. La finale n'en finie plus et laisse une trace épicée.


Michel Couvreur - Blended Malt - Overaged 43° 👍

Élevage en fût de Pedro Ximenez liquoreux

On fond littéralement pour sa délicatesse et sa finesse ! Un subtile mélange entre des notes fruitées comme la poire ou fumées de tabac blond.

La bouche présente une jolie acidité qui s'efface dans une très belle douceur. Il se termine par une très légère sensation chaleureuse.


Michel Couvreur - Blended Malt - Special Vatting 45° 👍

Élevage en fût de Pedro Ximenez

Entre des malts plus tourbés et des fûts de Xérès moins liquoreux que le précédent, on s'attend à un whisky plus sauvage !

Effectivement, nous ne sommes pas déçus ! Bien qu'il soit très délicat, le nez présente des notes tourbées, fumées et même un peu iodées.

Son côté puissant et intense ravira ceux qui aiment la rusticité ! Il s’éteint sur une très belle note de tabac.

À découvrir sur un beau fromage comme de l’époisses ou sur un bon ris de veau ! SPLENDIDE !


Michel Couvreur - Single Malt - Single Cask - 15 ans 45° 👍

Élevage en (très) vieux fût de Pedro Ximenez liquoreux de chez Toro Albala

Après la rusticité, vient la douceur ! Un nez sublime de raisin confit, de tabac et de cacao.

La bouche semble suivre cette belle ligne de conduite avec une attaque souple, presque sucrée, et des notes de zeste d'orange et de girofle.


Michel Couvreur - Single Malt - Single Cask - 25 ans 45° 👍

Élevage en (très) vieux fût de Pedro Ximenez liquoreux de chez Toro Albala

Étonnamment, bien que plus âgé, il présente des notes fraîches de cardamome, de badiane, de zan et de zeste de citron.

La surprise continue en bouche avec une attaque très souple, ronde et soyeuse. Le milieu de bouche vient égayer nos papilles avec un aspect plus vif et épicé.


Michel Couvreur - Mrs Couvreur' Choice - Single Malt - Single Cask - 15 ans 52° 👍

Élevage en vieux fût de Pedro Ximenez

Bien que les malts utilisés soient plus tourbés, le nez est très délicat et a des accents d'épices, de tabac et de rose.

La bouche a un sublime contraste entre sa texture très ronde et son aromatique tourbée et saline. Ses 52° ne passent pas inaperçus avec un côté assez chaleureux. La finale est extrêmement longue et s'éteint sur la douceur avec une note de caramel blond. 




Maison Michel Couvreur


#bougebouteille #vivelavie #michelcouvreur #whisky #ecosse #porto #unique #bourgogne

arrièreplan.png

QUI M'AIME ME SUIVE :

FAITES-MOI UN COUCOU :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Lien facebook
  • Lien instagram
  • Lien Youtube