• Cyriane

Domaine Renardat-Fache

Mis à jour : 28 juil. 2019


Savoie-Bugey ; Merignat.





Sur toutes les bouteilles du domaine est écrit : Elie et Alain Renardat-Fache. Lors de ma rencontre avec la propriétaire du domaine, j'ai tout naturellement dit :

- Bonjour Elie

- Non, Elie est le prénom de mon mari.

- J'espère que vous ne vous appelez pas Alain...


Ça commençait bien pour moi ! 

Christelle ne m'en a pas tenu rigueur, habituée à cette confusion, et m'a même autorisé à entrer. 


La famille Renardat-Fache habite le village de Mérignat depuis les années 1600 : c'est vous dire s'ils sont attachés à leur terre !!


Et pour cause : nous ne sommes ni dans le Jura, ni dans la Savoie mais dans le BUGEY. Plus précisément sur une enclave appelée Cerdon, entre 300 et 500 m d'altitude.

Si la famille a une longévité de plus de 400 ans, c'est seulement depuis le grand-père d'Elie que la famille vit de la viticulture. Un choix osé à l'époque, quand on sait que le maréchage était souvent plus « rentable » que le vin.


Après tout, avec ce terroir unique et original, pourquoi ne pas se lancer ?

Depuis, trois générations se sont succédées et ont acquis 12,5 ha de vignoble. 



Sur ces 12,5 ha, les jolies grappes de Gamay et Poulsard règnent en maîtresses incontestées. Fragiles et très capricieuses, le domaine se plie à leur moindre désir afin qu'elles donnent le meilleur d'elles-même.

En 2008, ils commencent la reconversion de l'intégralité du domaine en agriculture biologique (qui a dit que le Bugey-Cerdon donnait mal à la tête ?).


Grâce à ces deux cépages stars, le Bugey-Cerdon ne peut produire qu'un type de vin bien spécifique : des vins rosés effervescents réalisés selon la « méthode ancestrale ». 

Curieux nom signifiant simplement que nos ancêtres utilisaient cette méthode pour avoir des vins effervescents, bien avant les méthodes champenoises.


[Comprendre la méthode ancestrale : les levures mangent les sucres, ce qui donne la fermentation, et transforme le jus de raisin en vin. Simple. Si l'on commence la fermentation en cuve puis on la termine en bouteille, les levures dégageront du gaz en mangeant le sucre. Basique. Ce gaz restera emprisonné et donnera une effervescence au vin. Simple. Au bout d'un moment, on stoppe la fermentation : les levures n'ayant pas mangé tous les sucres, il en reste un peu. Basique. Le résultat donne un vin peu alcoolisé, avec une bulle très légère et un peu de sucre résiduel. Méfie toi des apparences.]


À l'époque, les bulles étaient difficilement maîtrisées et la pression avait tendance à faire exploser les bouteilles (un feu d'artifice ? Non, juste une ou deux bouteilles qui pètent).

D'ailleurs, les enfants descendait à la cave avec un casque de moto sur la tête.

Juste au cas où. 


Aujourd'hui, une atmosphère pressurisé et une chaîne super-efficace permettent d'éviter tout désagrément.


Lorsque l'on s’enfonce dans la cave (sans casque pour le coup), on ne trouve ni voûtes, ni casiers avec des bouteilles centenaires (quand même, quelques Bugey blancs de 1999) : juste une grande salle avec des bouteilles de Bugey-Cerdon à perte de vue ! 


Pincez-moi je rêve !!


Christelle a attrapé l'une d'entre elle et nous voilà parties pour la dégustation.


La bouteille est très sombre et ne laisse rien passer de ce qu'il peut y avoir à l’intérieur. Ce mystère est en réalité un teasing qui fonctionne à merveille ! 


À peine le muselet et le bouchon ôtées que nous avons envie de nager à brasse coulée dans ce merveilleux nectar (je vais un peu loin ?).



La couleur est d'un rose intense comme j'en ai rarement vu et que bien des domaines envient.

En bouche, c'est un coup de foudre total où l'équilibre bulle-acidité-sucre est parfaitement maîtrisé. À boire avec une soupe de fruits rouges et un espuma de fromage blanc !


Pour plus de détails sur ce vin unique, il y a la...



Dégustation :


AOC Bugey-Cerdon 2017 👍

Plein de fruit et en même temps très complexe, ce vin est une véritable bombe ! La fraise, la framboise et la poire se mêlent en un parfait équilibre, sans aucune lourdeur.

En bouche, l'attaque est souple mais se fait vite rattraper par une légère effervescence, presque une perlance, qui vient réveiller nos papilles. Sa légère sucrosité apporte une vraie gourmandise à l'ensemble.

Il se laisse boire sans fin avec beaucoup de finesse et d'élégance !



Domaine Renardat-Fache

#bougebouteille #blog #blogvin #bugey #bugeycerdon #rose #vignoble #vigneron

arrièreplan.png

QUI M'AIME ME SUIVE :

FAITES-MOI UN COUCOU :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Lien facebook
  • Lien instagram
  • Lien Youtube