• Cyriane

Domaine Ratapoil - L'avis de tempête jurassien

Jura ; Arbois.


Aujourd’hui nous allons parler de la très respectable région du Jura en version Rock’n Roll !

Et oui ! Rien que dans le choix du nom, le domaine Ratapoil ne semble pas être « classique » au sens propre du terme.


Raphaël Monnier a travaillé longtemps en tant que professeur d’histoire, tout en se passionnant doucement pour le travail de la vigne.

Depuis une dizaine d’années, ce Ratapoil (dans le jargon local traduisez : ce vigneron amateur) travaille pour créer un vin selon ses préférences, sa vision et ses envies.

Le vin nature a, dès le départ, fleuri dans son esprit.


Je vous l’avoue : je suis très peu amatrice de ce type de vin, en grande partie due à de mauvaises expériences en la matière !

Pourtant : il n’était pas question de m’y résoudre.



J'ai donc demandé à Marie Bourdon, l'assistante de Raphaël, de me faire les présentations.

Pour la petite histoire : j'ai rencontré Marie il y a 5 ans environ lors d'un concours de sommellerie à Bordeaux. Elle est parisienne et je suis marseillaise, pourtant on s'est très bien entendue !

À l'époque, nous rêvions de la sommellerie pure et dure.


Service. Client. Contact. Gastronomie. Rencontre. Vignerons.


Quelques années plus tard, après le passage rêvé au sein de la sommellerie française, la voilà assistante d'un domaine et moi blogueuse.

Comme quoi...


Lorsque l'on met un pied dans le domaine, rien ne correspond aux codes classiques : pas de chai voûté, pas de cuvier, pas de labo...

Tout est fait dans un grand hangar.

La plupart de leur production est issue de leur 5 ha (tout petit vu d’ici) de leur vignoble jurassien mais ont aussi un petit « goodies » !



Suite au gel de 2017 où la récolte fut réduite à néant, ils décident qu’ils ne se laisseront pas abattre ! Ils vont vendanger en Savoie, ramènent le tout en camion frigorifié et se remettent au boulot.


C’est qui les patrons ?


Pour bien distinguer le domaine de cette partie où les raisins ne leur appartiennent pas, ils fondent « Avis de tempête » qui porte décidément bien son nom !

Une année en Savoie, l’autre dans le sud… Avec la passion au cœur et la force au ventre, rien ne les arrête pour faire ce qu’ils aiment !


Une fois arrivés à destination, les vinifications se font en cuve ou en fût.

Pour ne pas perturber le vin, ils font le choix de ne pas coller, ni filtrer.

Qu’il soit rouge, blanc ou pétillant naturel : le but est de faire un vin « vivant ».



Si j’ai mieux compris cet engouement autour de ce type de vin plus libéré, je n’en suis toujours pas une grande adepte.

Pourtant, je reconnais avoir été séduite par leur cuvée « L’ingénu » pour son explosion d’arômes de fruits (rouges et noirs) et pour sa texture à la fois croquante et veloutée.

À boire à l’apéritif, entre bons copains, avec une belle terrine de foie de volaille !


Écrit par Cyriane, avec amour.

#bougebouteille #blogvin #vinblanc #vinrouge #vinnature

Qui m'aime me suive :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle

Faites-moi un coucou :

  • Lien facebook
  • Lien instagram
  • Lien Youtube