• Cyriane

Domaine Les Vins de la Madone - Un vigneron au pied d'un volcan

Loire ; Champdieu.



IGP Urfé et AOC Côtes du Forez…

Non. Ce n’est pas une blague (it is not a joke).


Mis à part des sommeliers ultra-chevronnés, je suis quasiment certaine que vous ne connaissiez pas ces appellations !


C’est en fouinant dans l’internet que je suis tombé sur le domaine des Vins de la Madone.


En regardant de plus près la gamme j’ai lu ces drôles de noms d’appellation que je n’avais JAMAIS entendu. Quand je pense que j’ai fait un an d’études dédié à la sommellerie pour finalement avoir ce type de déception !


Argh !



Niché sur les premiers coteaux volcaniques du Massif Central, proche du lieu où la Loire prend sa source, ce vignoble a de TRÈS beaux atouts.

Pour travailler ce terroir, ce petit pays, il ne fallait pas moins qu'un vigneron complètement fondu : Gilles Bonnefoy ! Jusqu’en 1997, il était dans le commerce des vins et des spiritueux à Paris... Au bout d’un moment, sa terre l’appelle et il décide de devenir vigneron.


Oulah malheureux. Tout doux.


DES ANNÉES se sont écoulées avant de s’installer complètement à Champdieu.

Tout en continuant son activité parisienne, il achète des parcelles en friche (sur un volcan), replante, vinifie, construit la cuverie (de ses mains). Bref, il s’active !

Ses premières vendanges se sont donc faites en 1997 et son installation se fit 7 ans plus tard, en 2004.



Il convertit rapidement son domaine au bio et se labellisera en biodynamie dans la foulée. Il porte une vraie attention à la nature et à sa préservation.


Son chemin a peut-être motivé d’autres vignerons : ils n'étaient que trois à ses débuts alors qu’ils sont dix aujourd'hui !

Tout ce que je vous raconte me fut rapporté par la maman de Gilles, Denise, et son bel accent à couper au couteau ! Un bonheur !

Le pays d’Urfé a décidément de beaux atouts.


Dans les caves, que des cuves inox ! Le style est résolument à l’expression du terroir sans chercher à y mettre sa patte, à l’influencer.

C’est au milieu de ces cuves que nous sommes tombés (boum) sur notre vigneron du jour ! Les ongles noirs d’un mélange terre - vin (sans doute) et le sourire jusqu’aux oreilles.

Vous avez un coup de blues ?

Entre les vins (surtout), l’accent de la mama et le sourire de Gilles, vous serez requinqué en moins de deux !

Il insista sur l’agriculture biologique, la biodynamie et ses convictions.



C’était donc une visite riche en découverte pour un vignoble très (très très très…) peu connu, mais aussi en rencontre !

Le vin que j’ai dégusté qui symbolise au mieux cette idée de partage est la cuvée rouge « Gamay sur Volcan » 2018. Un vin plein de fruit, gouleyant, gourmand, à la bouche souple et croquante ! Un vrai vin plaisir à déguster avec de bons amis !


C’est parti pour….


La dégustation :


IGP Urfé blanc - Vignes sur Volcan 2018

Assemblage de sauvignon gris et blanc, il s’ouvre sur des notes d’acacia, de petites fleurs blanches et de pamplemousse. Presque un peu sudiste.

L’attaque est vive puis un peu plus souple sans être grasse. Un vin simple et léger.


AOC Côtes du Forez rosé - Gamay sur Volcan 2018 👍

Un vrai bonbon aux notes de fraise ! L’attaque est souple, légère et se termine pour une belle fraîcheur et une sensation acidulée. Très facile à boire, il dénote des rosés classiques et tendus.


AOC Côtes du Forez rouge - Gamay sur Volcan 2018 👍

Cerise noire, groseille et des notes de caramel qui cuit au fond d’une casserole… Un nez d’une rare complexité pour une bouche plus souple aux tanins légers. La finale est croquante et pleine de fruit !


AOC Côtes du Forez rouge - Migmatite 2018

Posé sur un granit tout particulier, sa complexité s’en ressent tout de suite. Très fruité, charnu et gourmand, son onctuosité et sa finale amère et épicé ravissent nos papilles.


AOC Côtes du Forez rouge - Mémoire de Madone 2018 👍

Vieilles vignes de 45 ans, on apprécie sa retenue et ses arômes de fruits noirs tels que la cerise. L’attaque est vive mais les tanins sont très légers. Un côté acidulé persiste avec beaucoup de complexité.


IGP Urfé rouge - Gamay’s 2018

Ses arômes de caramel cuit, de raisin, de cerise et d’amande sont forts surprenants ! La bouche est légère, croquante et se termine sur des notes de pain.


Vin mousseux de qualité rosé - Demi sec (9°)

Alors celui-là, il se boit… TOUT SEUL ! Ça sent l’anis, le citron et quelques notes de fruits rouges. C’est flatteur, gourmand, presque jovial. La bulle est vive et intense mais très très fine !


Écrit par Cyriane, avec amour.


#bougebouteille #coteduforez #gillesbonnefoy #blogvin #dégustation #terroir

arrièreplan.png

QUI M'AIME ME SUIVE :

FAITES-MOI UN COUCOU :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Lien facebook
  • Lien instagram
  • Lien Youtube