• Cyriane

Domaine Henry Fuchs - Le renard et la cigogne

Alsace ; Ribeauvillé.


En marchant vers le domaine Henry Fuchs (à prononcer FOUXX si vous ne voulez pas avoir de problèmes), j’ai croisé les fameuses cigognes (je confirme, ici, c’est bien l’Alsace) !



Lorsque j’ai poussé la porte du domaine, j’ai été reçu par Julie, la responsable du domaine et sa cousine, Inès. Au bout de quelques minutes, le ton est donné.

Le frère de Julie, Paul, le vigneron passe.

S’en suit alors un long débat sur l’identité alsacienne, les futurs premiers crus, les vins de marque, les cépages, les terroirs...


Abandonner une cuvée ? Replanter du gamay ?

Ça s’écoute, ça contredit, « Ah oui mais… », ça rit et, de temps en temps, ça acquiesce.

De ce que j’ai pu retranscrire sur mon fidèle carnet, la conclusion c’est que l’Alsace est un grand terroir avec de grands cépages. Conclusion qui met tout le monde d’accord (n’est-ce pas ?).



Pour faire valoir son patrimoine, Paul a lancé en 2008 la conversion bio et a été certifié trois ans plus tard. Depuis son arrivée il y a 14 ans, il a fait avancer le domaine vers l’ère… QUA-LI-TA-TIVE ! Le bio était une belle étape mais il y a eu aussi la diminution des rendements et l’agrandissement des équipes en place (sans augmenter la production). Mettre plus de moyens, avec moins de vins à vendre est une équation que peu de vignerons prennent.


Ses vinifications en cuve (seulement deux cuvées en fût) et son utilisation de la gravité, au lieu des pompages grâce à ses caves sur trois niveaux, lui permettent d’avoir le jus le plus pur possible.

Le choix de ne prendre que ce qui est mûr, quitte à vendanger plusieurs fois le même rang, est aussi pour Paul d’une évidence totale !


Même si l’emblème du domaine est un beau renard, malin comme tout, celui des Fuchs n’est pas fourbe, perfide ou mal intentionné. On veut (juste) vous faire boire de beaux vins !




Pari réussi avec l’Alsace Vieilles Vignes en sylvaner 2017. Ces mamies de 60 ans apportent une touche plus rustique et complexe à ce cépage souvent décrié. Le rendu est simple, tendu avec un milieu de bouche ample !

À boire avec (des bons copains) une tarte à l’oignon ou des gambas aux épices : UN REGAL !


La dégustation :


AOC Alsace - Edelwicker 2017

Assemblage de pinot blanc, sylvaner et muscat, c’est le vin simple et plaisir du domaine. Le muscat lui apporte tout son fruit et ses notes de roses. La texture est charnue et légère.


AOC Alsace - Vieilles Vignes sylvaner 2017 👍

Au départ, on retrouve des notes végétales et épicées telles que la baie de genièvre, mais l’on retrouve aussi des notes fruitées comme le citron ! La bouche est vive, tendue et gagne en volume sur le milieu de bouche.


AOC Alsace pinot noir 2017

Le bébé a besoin d’air et je vous conseille de le carafer pour pouvoir apprécier les odeurs de framboise, de cassis et de poivre. Le vin est croquant, ses tanins sont souples et la finale courte.

À boire avec une flammekueche pour un accord régional réussi !


AOC Alsace - Rouge comme Renard 2017

En 100% pinot noir, ce joli vin rouge est produit sur le grand cru Kirchberg. Sauf que ce n’est pas autorisé dans le Kirchberg de produire du vin rouge (et comme ils font ce qu’ils ont envie...).

Le nez mérite aussi d’être aéré mais une fois que le vin tourbillonne dans le verre, voilà une farandole de cerise, d’amande et de tabac qui monte vers nos narines !

L’attaque est fruitée, les tanins serrés et jeunes relevés par une jolie acidité.


AOC Alsace riesling 2017

Assemblage de différents terroirs, ce riesling se laisse volontiers approcher. Il est frais et léger avec une acidité bien présente. On note une sensation acidulée et une certaine salinité.


AOC Alsace riesling - Hagel 2016

Un peu épicé et citronné, le nez reste très pur et « minéral » (crayeux). L’attaque est salivante, fraîche et tendue.


AOC Alsace riesling - Equinoxe 2017 👍

Très racé et expressif, la bouche offre de belles notes de citron et une finale sur l’amertume. L’acidité et le côté acidulé équilibrent l’ensemble.

À boire avec un tartare de truite et des pignons de pin.


AOC Alsace Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé - Pinot gris 2016

Le nez est très délicat : un peu fumé et épicé. La texture est ample, souple, généreuse et se termine sur des notes de beurre et légèrement boisées.

À déguster avec un ris de veau pour un maximum de plaisir !


AOC Alsace Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé - Gewurztraminer 2016

Avec ses 35 g de sucre au litre, on pourrait s’attendre à une certaine lourdeur. Le vin a pourtant ses lettres de noblesse avec beaucoup de rondeur, de souplesse et de jolies notes de pêche et de litchi.


AOC Alsace pinot gris - Sélection de grains nobles 2016

C’est confit, miellé et ça sent bon le raisin sec ! La bouche est suave, sucrée et laisse un joli grain qui tapisse les joues. La sucrosité domine mais la finale laisse une sensation acidulée.


Écrit par Cyriane, avec amour.



#bougebouteille #blogvin #alsace #vigneron #henrifuch #terroir #vinbio #dégustation #bonheur

171 vues

Qui m'aime me suive :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle

Faites-moi un coucou :

  • Lien facebook
  • Lien instagram
  • Lien Youtube