• Cyriane

Domaine de la Vougeraie

Mis à jour : 23 avril 2019


Bourgogne ; Premeaux-Prissey.


Bien sot celui qui ne goûtera jamais aux différents nectars du domaine de la Vougeraie.


Pas question de dire que l'on n'aime pas : sur les 37 appellations produites, il y en a aura bien une qui vous plaira ! Mais je sais ce que vous vous dites : 37 appellations, pour un domaine dit de « vigneron », ça sent l'entourloupe.

Et pourtant non. Bien que la directrice, Sylvie Poillot, soit entourée d'une véritable armée de 3 œnologues et d'une quinzaine de personnes, il s'agit bien d'un travail d'artisan. Tout ce beau monde est là, pour exaucer les demandes pointues et les exigences qualitatives du propriétaire.


D'ailleurs, parlons-en du proprio ! À la suite d'un triste événement, Mr Boisset se persuade de la dangerosité des produits chimiques sur notre santé. Dans le même temps, en 1999, il se décide à acheter le domaine de la Vougeraie.

Ayant déjà un patrimoine viticole important, il en transfère une partie à ce nouveau domaine. Même si la surface est grande, ses convictions le poussent à travailler son vignoble de la plus saine des manières : en biodynamie. Il s'entoure donc d'une équipe de CHOC (dont Sylvie) afin de donner vie à son ambition !



Mais l'équipe n'est pas tout : il faut aussi choisir les meilleurs partenaires de jeu.

Pour les cuves en bois : chacune est faite sur mesure, adapté en fonction de la superficie de chaque parcelle (pour info, ils en ont 79).

Pour les pressoirs : même combat ! Les pressoirs « pneumatiques » c'est bien joli, mais pour certains vins, ils préfèrent un pressoir « vertical » qui permet un pressurage plus long et délicat.



Pour les tonneaux : on continue ! Acheter des tonneaux... c'est bien beau (#jesuisunpoete), mais pourquoi pas en faire soi-même ? Voilà qu'ils se mettent à couper des planches (appelées merins) de la forêt de Cîteaux, proche du Clos de Vougeot, pour créer leur propres fûts. Par contre, les fûts, c'est 228 L ! La tradition bourguignonne c'est important !

En plus de leurs tonneaux, ils travaillent avec 8 autres tonneliers afin d'adapter le vin à son contenant. Ils ont même essayé des fûts en forme d'œuf ! Ces fûts serviront en cave pendant 1 à 3 ans, puis seront renouvelés.

Tous les vins sont élevés en fût pour un temps compris entre 12 et 18 mois afin que le vin gagne en complexité tout en conservant sa finesse.

Par contre, s'il y a bien quelque chose qu'on ne TOUCHE PAS : c'est la cave dite « des grands crus ». Cave souterraine du XIXème siècle, elle a la particularité d'être située juste au-dessus des différents cours d'eau de Premeaux-Prissey et jouit donc d'une humidité parfaite.

Il faut donc aspirer l'eau constamment pour éviter que les barriques ne soient complètement submergés.

Pour la formidable anecdote, PremEAUX-Prissey vient de « premières eaux » car 5 sources passent à travers ce village et toutes se regroupent, devinez où ? Au domaine de la Vougeraie ! Bravo ! #championdumonde


Clairement, il faut un investissement colossal pour faire de la qualité sur 44 ha, 37 appellations et 79 parcelles. Mais ce fut le choix très avant-gardiste de Mr Boisset, qui fut l'un des premiers à faire du bio en Bourgogne.

Cet investissement, tous les vignerons ne peuvent le faire, mais réjouissons-nous que ceux qui le peuvent prennent le parti de la qualité.

Le petit plus du domaine, c'est leur fabuleux Vougeot 1er Cru « Clos blanc de Vougeot » en monopole (rappelez-vous : « monopole » signifie que le domaine possède la totalité des vignes sur une parcelle définie en lieu-dit ou classée).

Moi qui pensais que le terme « blanc » venait de la couleur du vin qu'on produisait à partir de cette parcelle... Que nenni !!!

La couleur fait clairement référence au sol. Les moines de Cîteaux s'étaient aperçus de la clarté du sol et avaient choisi de planter exceptionnellement du chardonnay, pour en faire du vin blanc.

Et ils ont eu raison ! Car ce sol calcaire est particulièrement propices pour des grands vins blancs, et ce 1er cru en est un !!!


« Mais dis donc, il est super bon ce vin ! Et si on en faisait un vin de messe ? »


Et oui, merci les moines chéris d'avoir fait perdurer la viticulture jusqu'à nous ! Encore aujourd'hui, la plupart des vins utilisés pour les offices sont des vins blancs pour éviter tout risque de tâche.


À présent : buvons !



La dégustation :


Comme le veut la tradition bourguignonne, commençons par les rouges :


AOC Bourgogne Pinot Noir - Terre de Famille 2016 👍

Dans ce joli vin, vous trouverez les jeunes vignes de Nuits-Saint-Georges, Gevrey-Chambertin et Volnay.

Bien qu'il soit assez fermé à cause de son millésime jeune, il s'avère étonnamment complexe pour une appellation régionale. Ses arômes de framboise et d'épices sauront vous séduire !

La bouche est soyeuse, pleine de fruits et juteuse. On voudrait le boire sans modération ! Les tanins sont légers. Finalement un vin simple, léger et agréable.

Buvez-le sur un carpaccio de bœuf avec une pointe d'huile d'olive et de parmesan, ce sera parfait !


AOC Savigny-lès-Beaune 1er Cru - Les Marconnets 2016 👍

Habituellement, ils produisent 7900 bouteilles de ce vin, mais en 2016, à cause des fortes gelées, ils n'en produiront que 600.

Le nez est élegant et dégage de beaux arômes de bois de santal, de violette et d'épices.

La texture en bouche est ample, souple avec des tanins assez marqués. La finale boisée et légèrement beurrée apporte ce qu'il faut de complexité.


AOC Gevrey-Chambertin - Les Évocelles 2016

Ce joli nom des « Évocelles » vient de « vallon » car la parcelle est située sur un terroir... vallonné (oh yeah).

Au premier nez, on sent tout de suite l'intensité du terroir de Gevrey-Chambertin, notamment grâce aux arômes d'épices, de chocolat ou de bâton de vanille.

L'attaque est souple puis s'intensifie avec des tanins bien présents et une belle mâche. Le vin est bien équilibré avec une belle acidité. Il se termine sur de jolis arômes de poivre.


AOC Clos de Vougeot Grand Cru 2016

Voilà un beau bébé qui mériterait de vieillir !

Comme les grappes sont pressées entièrement (baies + rafles), l'aspect végétal se fait quelque peu sentir. Après aération, les notes de violette et de rose rappellent qu'il s'agit d'un grand vin.

En bouche, c'est de la soie. Un toucher très velouté qui se densifie avec des tanins bien marqués. La finale est profonde et délicate.




Et puis les blancs :


AOC Bourgogne Chardonnay - Terre de Famille 2016

À l'interieur, vous trouverez du Beaune blanc et du 1er cru « Clos blanc de Vougeot ».

Au premier nez, on trouve des notes d'humus et de sous-bois assez surprenantes. Avec un peu d'air frais, de beaux arômes de pamplemousse, de pêche de vigne et de vanille font leur grande entrée.

En bouche, le vin est simple, facile et assez léger.


AOC Puligny-Montrachet 2016 👍

Ici, le nom du lieu-dit n'est pas affiché car « la rue aux vaches », ce n'est pas très stylé !

Un grand nez de citron confit, de pêche, de vanille et un léger côté boisé.

La bouche est vive et très pure, loin des codes lourd et gras du Puligny-Montrachet traditionnel. L'acidité est bien présente et donne écho à une belle souplesse. En clair, un équilibre sublime, qui se bonifiera avec le temps.


AOC Vougeot 1er Cru - Clos blanc de Vougeot 2016 👍

Les notes de bois se font sentir mais laissent place au beurre, au citron et au pamplemousse après aération.

La bouche est grasse et souple, avec une acidité très légère qui empêche au vin de devenir « lourd ». La longueur n'en finit pas et les arômes de citron confit viennent ravir le palais !





Domaine de la Vougeraie


#blogvin #bougebouteille #vougeraie #vivelavie

Qui m'aime me suive :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle

Faites-moi un coucou :

  • Lien facebook
  • Lien instagram
  • Lien Youtube