• Cyriane

Domaine de Chevalier - Du vert dans le verre

Bordelais ; Léognan.


Article en version lue, pour vos oreilles chéries :



Bon. Que ce soit dit d’entrée de jeu, ce que j’ai bien aimé au domaine de Chevalier ce sont leurs idées environnementales.


Non pas que l’écologie soit une cause importante, mais enfin...

Dans la catégorie des domaines bordelais qui « pèsent dans le game », trop peu sont ceux qui prennent conscience de ce sujet épineux !


Lieu de stockage construit dans le respect du paysage, toit photovoltaïque et surtout… recyclage de l’eau. Le domaine a eu de belles idées, a investi et les a mises en place au quotidien.

HOP ! Les voilà muni d’une électricité plus verte et d’eau recyclée pour faire du nettoyage (cuves, sols, outils, etc.).



Maintenant ce sujet passé, nous pouvons revenir à ce que vous attendiez tous : le PINARD !

Oh ouiiiiii !!!


Déjà, la base : les cépages.


Ici, on aime bien donner une image (faire des métaphores pour être exacte) pour les décrire.

Comme j’ai trouvé ça JUBILATOIRE et divinement bien formulé… je vous en donne un bel aperçu :

- Le cabernet sauvignon - Un cheval pur-sang : difficile à dompter, c’est pourtant celui qui dégage le plus de classe. Le « roi » sur le terroir de Pessac-Léognan.

- Le merlot - Un labrador : toujours un animal racé mais… cool. C’est aussi une reine qui adoucit la puissance du roi.

- Le cabernet franc - Le majordome : bon second, il soutient l’ensemble avec discrétion.

- Le petit verdot - Le fou du roi : amusant et dynamique, il apporte une touche de folie et de fraîcheur.


(Il manque bien évidemment le « cador » des cépages blanc : le sauvignon).

Alors : est-ce qu’elles ne sont pas cool ces comparaisons 😊 ?!



Plantés sur 65 ha autour de la bâtisse, ils sont TOUS logés à la même enseigne : TOUS plantés dans le même sens.

Là-dessus c’est sans appel, l’exposition sud-sud-ouest/nord-nord-est est la meilleure pour avoir du soleil en continu.

Lunettes de soleil et mojito Les vignes, jeunes ou vieilles, se dorent la pilule tous les mois de l’année. Mais sont-elles bien traitées ?

Dans le vignoble bordelais, l’agriculture biologique ou la biodynamie n’a pas encore convaincu tout le monde.

Ici, si l’esprit bio est là, la certification elle, n’est pas encore à l’ordre du jour.

Affaire à suivre.



Les raisins sont vinifiés dans d’anciennes cuves inox : les outils modernes c’est bien mais c’est dans les vieilles poêles que l’on fait les meilleures crêpes.

Comme vous l’avez bien compris, nous sommes dans le vignoble bordelais.

Et qui dit Bordeaux dit… Élevage traditionnel en pièce « bordelaise » !

225 L de pur plaisir !

Le domaine de Chevalier ne déroge pas à la règle. Qu’ils soient blancs ou rouges, pas d’EXC-EPT-ION !



D’ailleurs puisque l'on en parle, qu’ils soient blancs ou rouges, les vins du domaine sont classés (et ouais ma gueule) !

La qualité des blancs à Bordeaux est souvent décriée mais là, le domaine nous prouve le contraire.

Avant de conclure, je voulais partager avec vous l’une de mes interrogations : pourquoi ce lieu s’appelle-t-il « Chevalier » ? Y a-t-il eu une fameuse bataille dont on n’aurait jamais eu vent ?

Que nenni : le domaine s’appelait « Chivaley » et sera transformé au fil des années en « Chevalier ».


Comme c’est un nom qui a de l’allure, les propriétaires sont allés encore plus loin en définissant le heaume du chevalier pour emblème.

Alors, heureux ?


Dans leur gamme, j’avoue avoir été séduite par leur vin blanc ! Un boisé bien intégré, une bouche ample et une finale presque saline : voilà de quoi ravir nos papilles enchantées !

À boire avec un tartare de Saint-Jacques et fruit de la passion.



C’est parti pour la dégustation :


AOC Pessac-Léognan - Grand cru classé blanc 2014 👍

Les belles notes de fruits exotiques, d’épices et de fleurs se ressentent tant au nez qu’à la bouche. Les notes boisées sont présentes et très bien intégrées. La texture est ample mais présente une jolie finale vive !


AOC Pessac-Léognan - Grand cru classé rouge 2015

Avec ce millésime chaud, on remarque tout de suite la puissance et l’intensité des arômes.

Les notes de bois fumé et de fruits rouges dominent. La bouche est marquée par une belle mâche et des tanins présents.


AOC Pessac-Léognan - Grand cru classé rouge 2005

De dix ans son aîné, l’évolution a fait son œuvre en remplaçant la fraîcheur des fruits par des notes de tabac, de sous-bois et de fruits cuits.

La texture est plus souple et élégante mais garde toujours une belle mâche.


Écrit par Cyriane, avec amour.

#bougebouteille #blog #blogvin #vin #vinblanc #vinrouge #wine #whitewine #redwine #vivelavie #gastronomie #degustation #tasting #winery #vignoble #vigneron #winemaker #winecellars #caves #chevalier #bordeaux #grandcru #carbernet

arrièreplan.png

QUI M'AIME ME SUIVE :

FAITES-MOI UN COUCOU :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Lien facebook
  • Lien instagram
  • Lien Youtube