• Cyriane

Champagne Henri Giraud - Argonne mon amour

Champagne ; Aÿ.


C’est au cœur de la petite commune d’Aÿ, connue pour ses « vins de Champagne » dont raffolait Henri IV, que nous poussons la porte du domaine Henri Giraud.

Ce domaine familial prend ses origines en 1625, alors que Louis XIII règne.

Notons qu’à cette époque, ces « vins de Champagne » sont des vins ROUGES TRANQUILLES (non effervescents), un peu comme nos coteaux champenois actuels, c’est donc dire si du champagne… a coulé sous les ponts !



Citer deux rois en début d’article coïncide à merveille avec la belle couleur bleue emblématique du domaine. Elle ressemble au bleu des Bourbons, mais c’est le bleu GIRAUD.


Stylé ou pas ?


Celui qui porte fièrement ses couleurs, c’est Claude Giraud : 12ème génération et actuel propriétaire du domaine.

À la tête de 25 ha de chardonnay et de pinot noir, il considère que la vinification et l’élevage viennent sublimer son terroir.

Et quel terroir : le vignoble d’Aÿ est exposé plein sud, la tête au soleil, avachi sur 200m de craie.

« Ne rien s’interdire, ne s’obliger à rien, faire du bon vin naturellement ».

Sa sélection de fût doit donc être à la hauteur de son vignoble ! Quoi de mieux que le bois d’une forêt locale, l’Argonne, pour la réalisation de ses fûts de chêne ?

L’ADN de Giraud est étroitement lié à celui de l’élevage de ses vins et donc à cette forêt !

Leur parc à fûts de 1200 pièces ne me fera pas mentir : de longues allées et même une sorte de chapelle REMPLIES de fûts ayant entre 1 et 6 ans.


Passé les 6 ans, ils sont revendus et serviront à élever (entre autres) du saké, la Maison cultivant un lien étroit avec le Japon.

Du coup, vous devez vous dire que ça doit puer la planche.

Bonne remarque, mais non !

Encore une fois, l’idée est de sublimer, pas de maquiller.

Il en est de même pour les cuves en grès dédiées aux champagnes rosés.




Le résultat est surprenant : des champagnes nets, vifs, jamais boisés, parfois amples, parfois tranchants en fonction du terroir.

L’utilisation du principe de réserve perpétuelle (ou solera) apporte la complexité, la touche de couleur à leurs vins.

Ma cuvée coup de cœur est la « MV14 », vieillie 5 ans sur latte, pour ses beaux arômes d’amande, de citron et sa bouche franche, souple et nette.

À déguster avec de beaux rougets cuits au four ! Une merveille.



C’est parti pour la dégustation :


AOC Champagne blanc brut - MV14 fût de chêne 👍

Base de 2014 assemblée à 30% de réserve perpétuelle, il présente une jolie attaque, très vive, et des notes d’amande. La bulle est vive et éclatante.

AOC Champagne blanc brut - Esprit Nature

Champagne emblématique de la Maison Giraud, arborant fièrement sa couleur bleue, ce champagne est souple, délicat et a une bulle fine.

AOC Champagne rosé brut - Dame-Jane

Le nez très juteux et plein d’agrumes souligne l’attaque vive et efficace de la bouche.

Simple et efficace.

AOC Coteaux champenois - Aÿ blanc 2014

Un 100% chardonnay localisé sur une seule parcelle « La Croix Courcelle », très ample et souple.

Les notes de beurre, d’épices et de réglisse se mêlent au caractère boisé du vin.

AOC Coteaux champenois - Aÿ rouge 2016 👍

Un plein de fruits rouges, éclatant et plaisant !

Les tanins sont présents mais légers et la bouche est friande, digeste.

À déguster avec une caille ou un pigeon.

Écrit par Cyriane, avec amour.



#bougebouteille #blogvin #Champagne #henrigiraud #champagnehenrigiraud #argonne

0 vue
arrièreplan.png

QUI M'AIME ME SUIVE :

FAITES-MOI UN COUCOU :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Lien facebook
  • Lien instagram
  • Lien Youtube