• Cyriane

Château de Roquefort - Si le vin te gêne dans ton travail, supprime le travail

Mis à jour : 28 juil 2019

Provence ; Roquefort-la-Bédoule.


Difficile de commencer cet article sans dire qu’en plein automne il faisait 30°, que j’étais en tee-shirt et que j’avais chaud ! Welcome in Saint-Tropez Roquefort-la-Bédoule !

Au cœur de la Provence, au milieu de la garrigue et des vignes, à 400 m d’altitude, est perché ce beau vignoble dont la vieille bâtisse a vu défiler bien des histoires !



La propriété a vu passer un évêque de Marseille, la couronne de Provence, la baronnerie d’Aubagne et évidemment, une « choupette » : la gardienne redoutable du domaine.



L’actuel propriétaire Raymond de Villeneuve Flayosc, héritier par alliance du général Comte de Gardanne (avouez le titre en jette), fut le premier de sa lignée à mettre en bouteille son propre vin sous le nom de « Château de Roquefort ».

Grâce à ses 27 hectares, il produit pour notre plus grand bonheur deux blancs, un rosé et deux rouges. Là où il faut sortir les mouchoirs, c’est qu’il n’a déjà plus de blancs à vendre.


Un peu victime de son succès non ?


Au côté de la pétillante Margaux (sa caviste), il travaille le terroir avant tout ! Il privilégie les cuves inox ou béton aux fûts de chêne pour préserver le bon goût du raisin, juteux et plein de vivacité.

Pour ne rien gâcher, depuis 2004, le domaine s’est converti à l’agriculture biologique.



Dans ce même esprit, il vinifie tous les cépages ensemble (blancs et rouges séparés forcément) : les raisins « précoces » s’équilibrent avec les « tardifs ». Syrah, grenache, mourvèdre pour les rouges et vermentino, clairette pour les blancs se laissent tous presser !


La seule cuvée ayant un traitement de faveur et un élevage en fût de chêne est « Les Mûres » en rouge. Plus puissante, intense, structurée et issue de vieilles vignes de 45 ans, il lui fallait un p’tit truc en plus pour la rendre plus soyeuse !


Il n’empêche que ma cuvée préférée est « Gueule de loup » (déjà parce qu’elle doit son nom à une jolie fleur) car c’est une bouteille qui se partage et se boit sans y penser. Plus qu’un vin de copains ou un vin glouglou, c’est un vin qui vous fera aimer les vins rouges !

À boire avec un bon hamburger !!! MIAM garanti !!!!

Maintenant que nous avons l’eau à la bouche, c’est parti pour :



La dégustation :


IGP Bouches-du-Rhône - « Gueule de loup » 2017 👍

Bien qu'un peu réduit au départ, on y trouve une explosion de fruits tels que la framboise et le cassis mais aussi des notes de poivre vert.

En bouche, les tanins sont légers et souples. Ils se marient à la perfection avec cette fraîcheur et cette acidité explosive qui ravissent nos papilles !


AOC Côtes de Provence - « Les Mûres » 2015

Un nez discret mais très complexe et très noir. On y retrouve des fruits rouges tels que le cassis, la framboise ou la cerise.

L'attaque semble souple aux premiers abords mais laisse place à de beaux tanins expressifs et intenses. Une petite note de violette en finale : un régal. Cette note semble ne jamais s'éteindre !


Écris par Cyriane, avec amour.

#bougebouteille #blogvin #vignoble #vigneron #vivelavie #provence

Qui m'aime me suive :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle

Faites-moi un coucou :

  • Lien facebook
  • Lien instagram
  • Lien Youtube