• Cyriane

Calvados Christian Drouin - Tomber sur une belle pomme !

Mis à jour : févr. 11

Normandie ; Calvados Pays d’Auge


La première chose que vous apprendrez chez Christian Drouin si vous poussez leur porte c’est que le calvados N’EST PAS une eau-de-vie de pomme.

(Et là, vous vous dites qu’ils sont tombés dans l’alambic…)



Si le calvados a bien pour base la pomme, c’est de la pomme fermentée qu’ils distillent soit… du cidre ! Oh yeah !

(Mais c’est moins sexy de parler d’eau-de-vie de cidre que de pomme donc on a vite fait de faire un raccourci !)


Au moment de notre venue, la Maison Drouin faisait ses fermentations et distillations. Pendant que Guillaume, notre guide, nous racontait les subtilités de ce produit, on pouvait sentir l’odeur de pomme et de cidre !

Comme on dit dans le sud : on en prend plus avec le nez qu’avec une pelle ! Ça sentait bon et fort !


La particularité de la Maison se trouve à la base du produit dans leur 20 ha de vergers : la hauteur des pommiers.


Cela aurait pu intéresser Newton !




Car beaucoup (80%) aujourd’hui travaillent des arbres « basses tiges » aux rendements plus importants, au ramassage moins complexe et au goût lissé. Les irréductibles Drouin n’utilisent que des « hautes tiges », plus pénibles à travailler mais à la qualité irréprochable.


Il existe énormément de variétés de pommes (30 à 35) regroupées en quatre familles : acidulée, douce, amer et douce-amer.

Les plus connues : MR,etais, Bedan, Bisquet.

Pour marquer un style Drouin, ils utilisent également des variétés peu connues comme la Noël des Champs.



Ces pommes sont récoltées dans la zone du Pays d’Auge. Une sorte de sous-région du calvados, reconnue pour la qualité de ses terroirs.

« Les belles pommes aiment les sols argilo-calcaires bien drainés ! Elles aiment la flotte et serait bien malheureuses à Marseille ! »


Une fois les pommes ramassées, on produit un cidre (qui ne serait pas très bon tel quel) destiné à être distillé. Pour cette étape, on prend le bel alambic à repasse et c’est parti !


Double distillation.


Les vapeurs d’alcool montent, les bons (le cœur) et les mauvais alcools (les têtes et les queues) descendent. Ces mauvais alcools qui « puent l'artichaut » sont écartés du produit final et l’on ne garde que les bons, ceux qui sentent la pomme à plein nez.





Avec 18 kg de pommes on fait 13 L de cidre qui ne donnera qu’un litre d’eau-de-vie à 70°.

Pour avoir l’appellation Calvados Pays d’Auge, il faut le faire maturer dans des fûts de chêne pendant 2 ans au minimum.

Chez Drouin, ils n’utilisent que des fûts de seconde main, ayant contenu du rhum, du xérès, du porto, du muscat…




D’une manière générale cette maison familiale aime innover, proposer de nouveaux produits (comme leur gin) ou tenter des élevages différents. Bien que traditionnelle, la Maison aime ouvrir ses portes aux visiteurs et partager sur ce joli produit. Un produit bien franchouillard que l’on a tendance à reléguer à une consommation du 3ème âge !


Pourtant… tel quel, c’est un délice, et pour les réfractaires, je suis sûre que vous ne seriez pas contre un bon cocktail !

Mon coup de cœur va à leur Calvados Pays d’Auge 1989 très suave, parfumé et gourmand ! Une vraie pépite !

Maintenant que vous en avez plein les pommes, c’est parti pour…


La dégustation :


Cidre brut

Surprise ! Ils font aussi du cidre qui ne sera pas distillé ! L’odeur est fermière, assez puissante et la pomme (évidemment) domine.

La bouche est souple, la bulle fine et vive et le côté fermier donne un gros coup de peps, un beau relief, au cidre.


La Blanche par Christian Drouin

Eau-de-vie… blanche (Youpi). Non élevée en fût, elle est pleine de fruit, facile malgré une attaque puissante. À mettre à la place du rhum pour changer des Mojito classiques !


AOC Calvados Pays d’Auge Hors d’âge

Le bois de l’élevage reste assez présent mais cela commence à se fondre. La bouche est puissante, chaleureuse et il faudra attendre les notes finales pour sentir la pomme nous titiller les papilles !


AOC Calvados Pays d’Auge 1996

Une FARANDOLE d’arômes ! De la pomme confite, de l’amande (un peu frangipane)…

La texture est chaleureuse, suave et reste longtemps en bouche. De nouveau, la pomme dans toute sa splendeur vient nous saluer sur une très jolie finale.


AOC Calvados 1989

Moins de fruit pour celui-ci mais un côté gourmand, presque rhum, indéniable ! Des notes boisées, vanillées accompagne la souplesse de la bouche. Elle se termine sur une belle sensation d’épices.


Écrit par Cyriane, avec amour.



arrièreplan.png

QUI M'AIME ME SUIVE :

FAITES-MOI UN COUCOU :

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Lien facebook
  • Lien instagram
  • Lien Youtube